Volume 3 - Numéro 2, 2010 - Économie De Santé

Télémédecine : l'Externalisation Est-Elle Rentable ?

Auteur

Dr Henrik agrell

Fondateur

Telemedecine clinic

Barcelone, espagne

[email protected]

 

Dans cet article, je vais donner un apercu du modele economique utilise par Telemedecine Clinic (TMC) pour fournir des services dans le domaine de la telemedecine et de la teleradiologie et discuter des principaux problemes rencontres, comme l'impact de l'externalisation sur la radiologie, et de la facon dont les secteurs public et prive peuvent travailler ensemble pour apporter une offre de service efficiente et rentable.

 

Les Exigences De Base

L'une des principales preoccupations de TMC dans son offer de services de teleradiologie est la protection des donnees et la fiabilite. Les clients veulent se sentir a 100 % surs que le fournisseur comprend bien toutes leurs exigences. Tres souvent, nous rencontrons des services de radiologie qui trouvent difficile de savoir exactement ce qui est ou non autorise dans ce domaine. Une fois que ces parametres sont identifies, les exigences doivent etre respectees.

 

Les reglementations locales sont un autre domaine critique. Nous travaillons avec des hopitaux dans plusieurs pays, et il est necessaire que nos equipes locales aient une connaissance detaillee des reglementations locales. En Suede, par exemple, il a ete recemment decide, pour des raisons de protection des donnees, que les hopitaux ne pouvaient pas ouvrir l’acces de leurs RIS et PACS a des prestataires externes. Cela pourrait egalement devenir le cas dans d'autres marches fortement sensibilises a la protection des donnees, comme le Royaume-Uni. Pour repondre a cette exigence, TMC a a la fois un RIS avec d’excellentes possibilites d'integration et une equipe interne de specialistes des systemes d’integration. De fait, nos radiologues et notre personnel d'exploitation sont en mesure de travailler dans un environnement interne a TMC tandis que les donnees patient, les comptes rendus et les images peuvent etre automatiquement transferes entre le systeme du client et le notre via des interfaces d'integration.

 

Ce faisant, nous nous conformons aux reglementations sur la protection des donnees. Enfin, comme dans n'importe quel milieu hospitalier, tous nos employes doivent signer des accords de confidentialite avant de commencer a travailler pour nous. TMC est egalement connecte a des reseaux nationaux de sante (par exemple la N3 au Royaume- Uni) pour garantir une communication securisee. Tous les radiologues qui travaillent pour nous sont couverts par une assurance responsabilite civile medicale et l’entreprise est assuree contre les risques non directement lies a une defaillance du radiologue (interversion d’images et de comptes rendus entre deux patients, etc.).

 

Les Services Fournis Aux Heures Non Ouvrées

Au cours du printemps 2007, TMC a commence a assurer des interpretations le soir et la nuit, donnant aux hopitaux l’acces a un service de comptes rendus specialises. Ils disposent de beaucoup plus de personnel le jour depuis que leurs radiologues seniors qui avaient l'habitude de gerer ces astreintes de soiree et de nuit, n'ont plus a prendre de recuperation, ce en conformite avec la directive europeenne sur le temps de travail. Nous suivons actuellement avec un grand interet ce marche. La mise en oeuvre de la directive europeenne sur le temps de travail en combinaison avec le ≪ stroke response programme ≫ au Royaume-Uni sont deux puissants moteurs de nos offres, sachant que nos neuroradiologues peuvent etre consultes 24 h/24 et 7 jours sur 7.

 

Un Réseau De Radiologie Interne Maintenant Possible

De nos jours, les prestataires de soins veulent aussi apprendre a utiliser au mieux leurs ressources existantes. Dans cet esprit, nous avons recemment lance un nouveau concept appele ≪ TMC RIN ≫, RIN pour ≪ Radiology In Network ≫. Ce service repond a la demande de certains clients de creer en interne leur propre service de telemedecine, a l'aide de leurs propres radiologues et d'autres structures, d'une maniere efficient et en reseau. Ces clients essaient de reduire le nombre de cas geres en externe et peuvent surtout eviter ≪ l'externalisation complete ≫, a savoir la gestion de leurs patients par le fournisseur d'acces Internet (FAI).

 

Le RIN est une planification a long terme qui permet a nos clients, comme dans un grand trust, de tirer au maximum parti de leurs ressources dans un environnement en reseau entre services de radiologie et d’ameliorer la qualite medicale grace a une organisation centree sur les sous-specialites. C'est une nouvelle forme de gestion et une facon de travailler qui necessite de nouvelles applications informatiques auxquelles travaille notre equipe interne de developpement logiciel.

 

La Sous-Traitance n'est Pas Encore Courante

En regle generale, tres peu de directeurs d'hopitaux ou de services de radiologie souhaitent externaliser. La plupart d'entre eux y voient une solution temporaire a laquelle ils sont contraints de recourir pour pallier a des deficits internes d’effectifs qu’ils esperent temporaires. Les raisons a cela sont tout d'abord que la teleradiologie est encore consideree comme une ≪ boite noire ≫ par de nombreux utilisateurs potentiels – tous les fournisseurs de solutions de comptes rendus ne font pas l’effort de fournir un service bien integre, incluant securite, efficience, communication, formation et developpement de procedures. Par ailleurs, de nombreux gestionnaires ont le sentiment de disposer de beaucoup de ressources internes en matiere d’equipements d’imagerie, de systemes informatiques et de professionnels experimentes et ils veulent faire tout leur possible pour optimiser leurs ressources et non pas addresser leurs images a l’exterieur.

 

Il y a une difference notable dans la maniere dont l'externalisation est utilisee dans le monde. En Europe, les defis sont d’ordre linguistique et culturel. Les services de radiologie et les cliniciens referents exigent, a tres peu d’exceptions pres, des comptes rendus dans la langue officielle du pays. Nos medecins britanniques ne peuvent pas interpreter des images venant de Scandinavie, mais si un radiologue scandinave interpretait un cas venant du Royaume-Uni, le probleme linguistique pourrait etre resolu – de nombreux radiologues scandinaves savent effectuer des comptes rendus en anglais – mais il pourrait neanmoins subsister des differences tres importantes dans la facon dont un compte rendu est concu. Si on se compare au marche americain, nos differences linguistiques et culturelles accroissent les difficultes de diffusion et de mise en place de services transfrontaliers.

 

Une autre difference tres importante reside dans le fait que les patients americains semblent etre explores pour des motifs moins fondes qu’en Europe. Il en resulte un taux plus eleve d’examens anormaux en Europe, ce qui implique un temps d’interpretation plus long et de plus grands besoins de communication avec les cliniciens referents. Dans les services tres efficients, sans poste vacant, ou toutes les sous-specialites sont representees, il y a probablement bien peu de bonnes raisons d'externaliser. Mais dans les services avec de nombreux postes vacants et des solutions d’interim tres couteuses, ou dans ceux qui ne peuvent pas satisfaire les objectifs de delai d'attente et ou les patients et l'argent sont envoyes ailleurs, il peut etre financierement intelligent d'externaliser.

 

Les Radiologues Perdent-Ils Des Patients En Scanner Et En Irm Au Bénéfice Du Secteur Privé ?

Nous travaillons sur differents marches. Il y a quelques annees, la demande portait principalement sur l'IRM en raison des longs delais d’attente. En Suede et au Royaume-Uni, il y avait parfois un an, et meme jusqu'a deux ans d'attente ! Aujourd'hui, la situation en IRM n'est plus si dramatique, quand bien meme la pression des payeurs et des patients sur les systemes de soins repart a la hausse. Les garanties attendees en matiere de delais de rendez-vous et l’option offerte aux patients de s’adresser au secteur prive ont a nouveau augmente la pression sur les services de radiologie hospitaliers qui essaient maintenant de viser des delais d'attente en IRM de deux semaines.

 

Il y a sept ans, l'interet pour l’interpretation de scanners etait tres faible. Cette situation a radicalement change avec l'introduction des scanners 64-coupes. Ces examens sont tres rapides a produire mais demandent generalement un temps tres long d’interpretation. Le scanner est aujourd'hui devenu un domaine important pour TMC, la plupart des scanners qui nous sont envoyes concernant des cas complexes d’oncologie.

 

Conclusions

TMC a ete fonde en partie pour aider les services de radio logie a acceder a des competences en imagerie d’organe. A mon avis, la radiologie generale se meurt, les cliniciens referents desirant des comptes rendus effectues par des sous-specialistes en mesure de gerer des groupes de patients comme des options therapeutiques de plus en plus complexes. L’imagerie produit des images fantastiques, elles doivent etre interpretees au niveau de qualite attendu. Il sera de plus en plus difficile pour des services de radiologie petits ou moyens (parfois meme les gros) de couvrir l'ensemble du panorama de sous-specialites.

 

La teleradiologie pourrait resoudre ce probleme en Assurant l’adressage des examens aux specialistes les plus appropries. La teleradiologie est malheureusement devenue trop tot une offre de service. Au lieu de mettre l'accent sur la qualite et la competence des specialistes, de nombreux clients en sont aujourd'hui a comparer des pommes avec des poires quand ils essaient d'obtenir la solution la moins chere. Doit-on vraiment economiser 5 a 10 euros par dossier ? Aujourd'hui, un hopital peut recolter 150 a 300 euros par examen d'IRM de l’assurance maladie. Quelle somme doit couvrir la partie la plus determinante, l’interpretation ? Pour nous, la remuneration de la quotte part correspondant a l’interpretation devrait

representer au moins 25 % du cout total.

les références seront fournies sur demande à [email protected]


Print as PDF
AuteurDr Henrik agrellFondateurTelemedecine clinicBarcelone, [email protected] Dans cet article, jevais donner un apercu du modele ec

No comment


Please login to leave a comment...