Volume 2 - Numéro 1 / 2009 - Gros Plan Sur Un Pays: La Radiologie Au Royaume-Uni

La Prestation De Service Aa Royaume-Uni: Concurrence Entre Le NHS Et Le Secteur Privé

Auteur

Dr A K Banerjee

Consultant Radiologist

Hôpitaux de Birmingham, Heartlands et Solihull

Heart of England, Foundation Trust

Birmingham, Royaume-Uni

 

Malgré les avancées technologiques, la radiologie affronte des défis sans précédent liés à la capacité

de la radiologie de répondre à la demande du consommateur. La prestation de services est devenue une expression récurrente lors de congrès scientifiques en radiologie. Au Royaume-Uni, le gouvernement en place (Labour) a mis l’accent sur l’amélioration du National Health Service (NHS). Les carences dans la façon dont le service est assuré ont projeté la radiologie à l’avant-plan. Des investissements financiers ont apporté des améliorations quant au nombre de patients examinés et au débit de patients. Néanmoins, des problèmes de main-d’oeuvre ont nécessité une collaboration avec le secteur privé pour atteindre les objectifs visés.

 

Dans certaines situations, le secteur privé s’est montré tout à fait à la hauteur du défi quand il s’est agi de fournir les volumes d’examens requis, dont certains n’étaient pas à la portée de ressources locales du NHS. Par endroits, ce fut réalisé par le biais de contrats de leasing avec le secteur privé. Ailleurs, de nombreuses sociétés ont répondu à un appel d’offres pour ces contrats d’externalisation, et les prestations furent donc relativement fragmentées et disparates à travers le pays.

 

Plus récemment, d’importants contrats globaux ont été attribués à des societies privées au Royaume-Uni afin d’effectuer un certain nombre d’examens d’ima - gerie. Cette initiative politique est appa - remment censée offrir aux patients le choix du lieu pour leurs examens. Certains problèmes se sont posés, entre autres de déséquilibre entre des servi ces locaux qui en arrivent à se concurrence l’un l’autre pour attirer le patient. Comme cette situation départagera iné - vitablement des gagnants et des perdants, elle pourrait nuire aux prestations et à l’offre de service de certains hôpitaux, ce qui aurait des effets negatives pour la population locale.

 

Problèmes Lies à l’Imagerie Privée

Le statut des radiologues varie considé - rablement à travers l’Europe et dans de nombreux pays européens. Certains radiologues n’ont pas eu de bonnes relations de travail avec leurs collègues médecins et ont donc peu d’influence sur la gestion du patient et les strategies d’imagerie. Au Royaume-Uni, la radio - logie est traditionnellement un domaine clinique et les radiologues ne sont pas seulement des techniciens, ils experiment un jugement médical afin d’aider le médecin à poser un diagnostic, ce qui requiert dialogue et communication au sein des groupes de médecins.

 

Ce fut réalisé ces dix dernières années par la prolifération de réunions multidisciplinaires. De nombreuses spécia - lités se rencontrent actuellement, pas seulement les radiologues, mais des professionnels essentiels tels les cliniciens,

les chirurgiens, les oncologues, les anatomo-pathologistes, les infirmières, etc. Lors de ces réunions, chacun offer sa contribution aux soins du patient et à sa gestion. Priver certains professionnels de cette opportunité et la remplacer par une feuille de papier en forme de rapport pourrait aboutir à dégrader la qualité des soins. Il est important que l’externalisation ne compromette pas les valeurs de la radiologie britannique. De plus, la sous-traitance des comptes rendus d’imagerie pourrait avoir des implications médico-légales dans les cas où les cliniciens seraient dans l’incapacité de discuter de nuances de phraséologie avec leurs collègues ra dio - logues, ce qui augmente le risque d’actions inappropriées.

 

Comment Faire Collaborer Les Intérêts Publics Et Privés?

La qualité de l’examen et celle du compte rendu doivent être continuel - lement et soigneusement surveillées. Un audit rigoureux est nécessaire afin d’assu rer le respect des normes d’ima gerie au plus haut niveau. Les professions de médecin et des autres professionnels de santé doivent être régle mentées de façon pertinente.

 

Le recours à l’externalisation et l’implication du secteur privé dans l’imagerie doivent obéir à une approche commune dans le respect des besoins locaux et des exigences des patients. Imposées unilatéralement, ces politiques seront préjudiciables aux soins du patient sur le long terme. Les radiologues locaux doivent être impliqués dans la planification des prestations de service de leur région. Des ressources appropriées, privées ou financées par le gouvernement, doivent être présentes si l’on tient à assurer un niveau de service satisfaisant.

 

En même temps que les pays s’enrichissent, les besoins en imagerie augmentent, portées par les considerations médico-légales et les attentes des consommateurs. La radiologie devra se montrer à la hauteur du défi de fournir les examens appropriés et de transmettre rapidement des comptes rendus de qualité aux cliniciens demandeurs. Il faut espérer que l’imagerie digitale et le PACS rendront cela possible grace à une infrastructure in situ appropriée.

 

Conclusion

Les radiologues locaux doivent s’associer avec leurs prestataires privés locaux afin d’offrir un service d’imagerie complet dans leur région. La demande en ima - gerie est appelée à croître, mais des problèmes pourraient surgir si le marché reste dominé par des sociétés privées. Il s’agit maintenant de planifier l’étude de ce que sont les besoins et de leur allouer des ressources appropriées.

 

Il est important que la collaboration entre l’industrie, la radiologie et le secteur privé se poursuive en synergie plutôt que de détruire une offre de ser - vice favorable à tous.


Print as PDF
AuteurDr A K BanerjeeConsultant RadiologistHôpitaux de Birmingham, Heartlands et SolihullHeart of England, Foundation TrustBirmingham, Royaume-Uni Mal

No comment


Please login to leave a comment...