Volume 6 - Numéro 2, 2013 - Dossier : Manipulateurs : Dans Les Autres Domaines

L’Evolution Du Rôle Du Manipulateur

Auteur

Dr A. Bengana

Centre d'imagerie Imacame, Clinique du Millénaire Montpellier, France

[email protected]

 

La numérisation et la disparition programmée des moyens de supports d’images autres qu’informatiques vont fortement réduire le volume des tâches manuelles qui incombait aux manipulateurs (ce terme est par ailleurs devenu désuet).

 

Dans la prochaine décennie, trois facteurs essentiels vont influer sur le rôle des manipulateurs dans l’exercice modern de leur métier :

• la forte baisse de la démographie médicale due au croisement de la courbe croissante du nombre de radiologues partant à la retraite et de celle décroissante de ceux arrivant sur le marché du travail (numerus clausus) ;

• l’accroissement du volume des taches extra médicales en raison de l’augmentation des demandes administrative en matière d’évaluation de l’activité, de labellisation et de contrôle de l’irradiation à visée diagnostique des patients.

• la restriction de « l’enveloppe imagerie » au sein des dépenses de santé nécessitant la mise en place d’une gestion de plus en plus rigoureuse de l’exercice de la radiologie.

 

L’ensemble de ces facteurs va induire un transfert de nombreuses tâches effectuées actuellement par les médecins vers leurs collaborateurs manipulateurs.

 

Dans Le Domaine Médical

La nouvelle place du manipulateur dans le secteur medical pourra se faire sous plusieurs formes :

l’acquisition d’une formation médicale spécifique en échographie afin de combler le déficit en temps médecin.

 

la spécialisation en traitement d’image en coupe pour les reconstructions vasculaires ou la navigation virtuelle. Elle est déjà en place dans de nombreux sites et les reconstructions sur console réalisées par les manipulateurs dégagent un temps médecin considérable.

 

la fonction de responsable réseaux pour prendre en charge la maintenance des RIS et des PACS, pour gérer les autorisations d’accès et pour devenir les interlocuteurs des fournisseurs informatiques. L’ouverture des réseaux d’imagerie aux médecins correspondants et aux patients nécessite la mise en place d’autorisations et de contrôles de confidentialité devant être gérés par un responsable de réseau. Ce poste permet aux manipulateurs une evolution de carrière en accord avec l’évolution du métier et aux radiologues d’intégrer dans leurs équipes un collaborateur compétent, pouvant à la fois être responsable de la gestion des images et devenir le correspondant privilégié des fournisseurs de PACS et de RIS.

 

la prise en charge du risque d’exposition des personnels et des patients par un manipulateur responsible sous la direction d’un radiologue PCR (competent en radioprotection), les contraintes en matière de contrôle des rayons X étant de plus en plus lourdes. C’est devenu un poste courant relevant de l’exercice normal du role de manipulateur : il recueille l’ensemble des données de la radioprotection et devient le correspondant privilégié des sociétés de vérification.

 

Dans Le Domaine Administratif
Étoffer Le Dossier Patient

L’accroissement des tâches d’évaluation d’activité devra être partagé avec les radiologues car ces évaluations feront dorénavant partie intégrante de l’activité médicale et paramédicale. Le manipulateur devra participer à étoffer le dossier patient afin de pouvoir répondre aux demandes des autorités de tutelle lors des renouvellements des matériels lourds ou assurer le bon suivi des contrats pluri-annuels d'objectifs et de moyens (CPOM).

 

Le manipulateur remplit dans ce cas les items correspondant au passage du patient avant et après realisation de l’examen. Il se voit dès lors responsable de la partie des réponses et des statistiques constituant les CPOM. Lorsque le manipulateur exerce dans un groupe important ou dans un plateau d’imagerie composé de plusieurs machines, son rôle sera de colliger l’ensemble de ces paramètres et d’être au fait, en temps réel, de leur évolution.

 

Prendre En Charge Les Différents Processus De Labellisation

Il s’agit là d’un poste imposé par la nécessité de labellisation et qui nécessite une motivation particulière. Dans ce cas, l’acquisition d’une compétence qualité (DU) pourra parfaire la formation du manipulateur. Elle devient un atout et offre une possibilité de progression de carrière non négligeable.

 

Intégrer Ou Diriger Un Service Administratif d’Imagerie

Pour cela, le manipulateur doit acquérir une formation de gestion. Dans le domaine libéral, le « diplôme universitaire de management en imagerie médicale libérale » lui permettra d’intégrer ou de diriger un service administratif d’imagerie. Il s’agit souvent de la validation d’un poste exercé de fait et consacré par un diplôme qui permet d’acquérir des notions de gestion comptable et de gestion des ressources humaines. Un certain nombre de manipulateurs en poste dans de nombreux groupes libéraux sur le territoire français ont acquis cette qualification ces dernières années.

 

Dans Le Domaine De l’Industrie Ou Du Commerce

La formation et le niveau de compétence des manipulateurs peuvent être complétés par :

une formation d’ingénieur d’application dans le domaine des ultrasons, de l’IRM ou du scanner ;

une formation de management en école de commerce pour intégrer un réseau commercial ou un laboratoire pharmaceutique (produits de contraste).

 

Ces formations sont peu connues des manipulateurs. Elles se font souvent à l’initiative des constructeurs ou des laboratoires pharmaceutiques qui recrutent pour ce profil de carrière. Les manipulateurs sont fortement appréciés car leur connaissance du milieu radiologique leur permet de valoriser les produits et les matériels.

 

En Conclusion

La formation du manipulateur devient une formation de base permettant une évolution de carrière large et diversifiée. Toutes ces évolutions peuvent autant être envisages dans le domaine public que dans le libéral. Seul le nouveau métier de gestionnaire administratif est évidemment plus facile à envisager en milieu libéral où les contraintes hiérarchiques sont moins nombreuses. Ces nouveaux chemins représentent la meilleure réponse en ce qui concerne l’optimisation des ressources humaines en imagerie : ils permettent d’accompagner l’évolution de la technicité et des contraintes administratives vers plus de spécialisation et de compétences. Ils permettront de soulager la charge technique et administrative des radiologues au cours de la période de forte baisse d’effectifs prévue dans les vingt prochaines années.


Print as PDF
AuteurDr A. BenganaCentre d'imagerie Imacame, Clinique duMillénaire Montpellier, [email protected] La numérisation et la disparition prog

No comment


Please login to leave a comment...