Volume 5 / Issue 1 2003 (French) - Actualité

Industrie

Schering: Chiffre d’Affaires en Hausse Aux Etats-Unis Pour 2002

«Nous nous réjouissons particulièrement de la nette augmentation du chiffre d’affaires de plus de 22% en dollar», a déclaré le Dr Hubertus Erlen, PDG de Schering.

 

D’après les calculs provisoires sur base des données des entreprises, le CA du groupe a augmenté de 4% en 2002, pour atteindre un peu plus de cinq milliards d’euros.

 

Selon des informations émanant de l’entreprise même, le bénéfice aurait connu une augmentation à deux chiffres.

 

En 2002, ce sont à nouveau les ventes du Betaferon (Interferon beta 1-b) qui ont le plus contribué à la bonne santé du CA.

 

Grâce à ce médicament contre la sclérose en plaques, Schering a gagné 783 millions d’euros, soit une hausse de 15% par rapport à l’année précédente.

 

Pour le contraceptif Yasmin (Drospirenon et ethinylestradiol), le groupe a plus que doublé ses gains, avec une recette de 152 millions d’euros.

 

Bayer Sur le Marché Américain De la Télémédecine

Bayer Healthcare entre sur le marché de la télémédecine avec l’entreprise japonaise Matshita Electric Industrial (Panasonic). Ces deux entreprises ont créé Viterion TeleHealthcare, qui doit d’abord commercialiser aux États-Unis des produits et des services pour les patients atteints de diabète et d’autres maladies chroniques.

 

«La télémédecine est une approche très prometteuse pour la gestion thérapeutique des patients à domicile », a expliqué le Professeur Wolfgang Hartwich, directeur de Bayer Healthcare Diagnostics.

 

La coopération serait internationale, a affirmé Werner Wenning, PDG de Bayer, à l’occasion de la reunion économique semestrielle du Conseil national du patronat allemand de l’industrie (Bundesverband der Deutschen Industrie, BDI) à Bruxelles.

 

Rupture Des Projets Entre

Aventis et Bayer sur les préparations sanguine Les négociations entamées il y a un an entre Bayer et en matière de coopération sur les produits dérivés du plasma se sont terminées en février par une communication lapidaire des deux groupes.

 

Ceux-ci auraient convenu de ne pas poursuivre les projets de creation d’une entreprise commune. Bayer manifeste toujours la volonté de créer des alliances stratégiques de grande ampleur, apparemment sans succès jusqu’à présent.

 

Il faut dire qu’avec un CA de quelque deux milliards d’euros, la coentreprise dirigée par Bayer serait

devenue une des plus grandes dans le domaine des préparations sanguines. A Strasbourg, il y a un an, Aventis s’était montré enthousiaste de la coopération qui s’ébauchait. Manfred Bayer, l’ancien dirigeant de Bayer, avait qualifié la coopérationd’«étape importante du développement de nos activités dans le domaine de la santé».

 

Werner Wenning, son successeur, n’a pas voulu s’exprimer sur les raisons de l’échec de la fusion, lors de la réunion économique semestrielle du BDI à Bruxelles.

 

«Nous sommes suffisamment forts pour continuer à développer cette affaire seuls», affirme-t-on dans le groupe.

 

Celui-ci se serait assuré de l’approvisionnement en plasma sanguin pour des médicaments par des contrats à long terme.

 

Par conséquent, Bayer semble pouvoir se passer des banques du sang qu’Aventis possède, étant un des grands fabricants de protéines du plasma.

 

«En 2003, nous ferons des benefices dans ce domaine», a annoncé un porte-parole de Bayer.

 

Hospitalia ActivHealth en Charge de l’Image du NHS Britannique

La société hessoise «Hospitalia activHealth» a été choisie par le gouvernement britannique parmitrois cabinets de consultants étrangers pour conseiller les services publics en matière de santé.

 

Lors d’une sélection européenne, cette entreprise d’Oberursel du groupe Fresenius a été retenue parmi huit services externes de conseils. L’objectif du gouvernement Blair est de redorer l’image ternie du National Health Service (NHS) britannique grâce à des conseillers qualifies oeuvrant pour une meilleure prise en charge des patients.

 

Bons Résultats et Previsions Optimistes Pour Aventis

Avec une augmentation des benefices de quelque 39%pour l’exercice 2002, le groupe pharmaceutique franco-allemand Aventis estime avoir le vent en poupe.

 

Cette hausse s’est reflétée dans les actifs de l’exercice 2002 par un bénéfice net de quelque 2,1 milliards d’euros contre 1,5 milliards d’euros l’année précédente.

 

La coentreprise explique le recul du chiffre d’affaires consolidé de 22,9milliards (2001) à 20,6 milliards

d’euros, soit une baisse de 11,2%, par la vente d’Aventis CropScience et d’Aventis Nutrition.

 

Pour les deux années à venir, le PDG Igor Landau compte sur une augmentation à deux chiffres de l’activité, surtout dans le secteur pharmaceutique, activité principale d’Aventis.


Print as PDF
Schering: Chiffre d’Affaires en Hausse Aux Etats-Unis Pour 2002«Nous nousréjouissons particulièrement de la nette augmentation du chiffre d’affaires deplus

No comment


Please login to leave a comment...

Highlighted Products