Volume 11, Issue 4 / 2009 - French

Editorial

L’Hopital Et La Crise

Le devenir des établissements de santé est une préoccupation forte de l’ensemble des citoyens européens qui transcende largement les differences des modèles d’organisation des soins existant au sein de l’Union. Pour autant, il est étonnant de constater que cette question a été presque totalement absente des récents débats qui ont précédé les élections au Parlement européen. Les thèmes de réflexion ne manquent pourtant pas et, s’il est vrai que le système hospitalier est encore un domaine que les instances européennes investiguent peu, nombreuses sont les problématiques communes qui mériteraient, si ce n’est des solutions, au moins une analyse commune, tant leurs logiques dépassent les cadres nationaux.

 

Il en est ainsi de la question des effets de la crise sur nos hôpitaux. La période que nous traversons actuellement soulève de ce point de vue bon nombre d’interrogations sur les moyens à mettre en oeuvre au sein de nos établissements respectifs pour dépasser cette crise… ou plutôt ces crises. En effet, le mot « crise » revêt plusieurs acceptions qui sont autant de défis posés aux hôpitaux :

 

Crise du modèle hospitalier lui-même, tout d’abord, qui renvoie partout en Europe à des débats passionnés sur le modèle d’organisation des soins le plus efficace et le plus efficient. Alors que les systèmes divergent sensiblement au sein de l’Europe, force est de constater que les interrogations sont les mêmes quant à la pertinence des choix d’organisation faits par le passé et les inquiétudes sont similaires quant à la capacité des systèmes à surmonter les difficultés.

 

Crise économique et sociale ensuite, aucun des pays de l’Union n’étant épargné par la question fondamentale de l’équilibre économique de leur modèle. Partout, les déficits sociaux ne cessentde se creuser posant avec acuité la question de la pérennité des organisations et de la protection sociale.

 

Crise financière également, qui loin d’être limitée à la seule sphère économique, a touché de plein fouet nos établissements. Ainsi, l’énorme ralentissement de l’activité que nous connaissons depuis bientôt un an présente des dangers graves pour la santé financière des hôpitaux : accentuation des déficits publics, difficulté à accéder à l’emprunt, réticence à investir dans des projets structurants, insuffisance de liquidités... La liste pourrait être encore allongée et démontre, s’il en était besoin, qu’une réflexion à l’échelle européenne serait nécessaire et pertinente face à une problématique qui dépasse largement le seul cadre national.

 

Crises sanitaires enfin, auxquelles nos hôpitaux ont déjà eu à faire face au cours de leur riche histoire mais qui, à l’heure de la mondialisation, prend une dimension nouvelle. C’estainsi que la pandémie grippale, qui devrait toucher le vieux continent cet automne, va une nouvelle fois mettre en première ligne les établissements de santé. Partout, ceux-ci se préparent activement à accueillir et à prendre en charge la population, à leur offrir les soins les plus adaptés, constituant ainsi un maillon essential de l’organisation des états et surtout de la solidarité nationale.

 

Crise : un seul mot, plusieurs réalités, mais à chaque fois le même constat, celui de l’extraordinaire capacité d’adaptation de nos hôpitaux et de la force des valeurs qu’ils incarnent : solidarité, protection des plus faibles et souci constant d’aller de l’avant malgré les difficultés.

 

A l’heure où l’Europe semble en quête de sens, gageons que ces valeurs hospitalières l’inspireront et lui permettront de redonner aux citoyens une vision commune de leur avenir.

 

Paul Castel

Président de l’AEDH

 


Print as PDF
L’Hopital Et La CriseLedevenir des établissements de santé est une préoccupation forte de l’ensembledes citoyens européens qui transcende la

No comment


Please login to leave a comment...

Highlighted Products